Amour Du Vin

Edition du 12/12/2017
 

BESTHEIM

Tradition

BESTHEIM

Le “B” stylisé est le fil conducteur et identitaire de la maison Bestheim, afin d’obtenir une reconnaissance optimale. Ces évolutions portent sur la capsule qui passe en aluminium, le bouchon marqué du logo, les bouteilles Réserves et Médaillées sont désormais en bouteilles marron dite “feuille morte”, des étiquettes adhésives au papier haut de gamme sont verticales afin de mettre la bouteille en valeur. L’objectif avec ce nouvel habillage est d’apporter plus de lisibilité et d’élégance. Autre information à souligner enfin, la gamme Réserve est rebaptisée Classic.


En janvier 2015, nous avons fait une fusion amicale entre voisins, mariage réussi entre la Cave de Kientzheim-Kaysersberg et Bestheim : cela induit une restructuration qualitative du vignoble mais aussi humaine. La recherche d’approvisionnement de qualité, toujours délicate, a conduit à ce mariage, qui nous a apporté de prestigieux Grands crus comme le Schossberg et le Furstentum, ainsi que de nouveaux clients à l’export. Bestheim est le premier opérateur alsacien avec 1380 ha et 491 familles d’adhérents. La marque vend 15 millions de bouteilles par an et exporte 33% de sa production dans plus de 20 pays. Cette union a renforcé des positions déjà bien acquises et tournées vers l’excellence de sa production et la pertinence économique de son modèle. La finalité de Bestheim est d’affirmer son statut de marque référente du vignoble alsacien. Cette fusion est une nouvelle aventure, ajoute Thierry Schoepfer, après avoir investi il y a peu, 20 millions d’euros dans une nouvelle cave ultra performante sur le site historique de Bennwihr, nous ajoutons à notre palette de beaux terroirs particulièrement prisés et des Grands Crus à notre gamme.”

   

BESTHEIM

Directeur général : Agostino Panetta
3, rue du Général de Gaulle
68630 Bennwhir
Téléphone : 03 89 49 09 29
Télécopie : 03 89 49 09 20
Email : vignobles@bestheim.com

Site : www.vinsdusiecle.com/bestheim




> Le palmares des vins


CLASSEMENT VAL DE LOIRE BLANCS
e_val_de_loire_blancs.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence en fonction des dernières dégustations, découvertes, coups de cœur, déceptions...


IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

ANJOU
SAUMUR

VOUVRAY
Clos MAURICE
ROCHETTES (A)
AUBERT (V)
LA GUILLOTERIE (S)
LA PALEINE (S)
GAUTERIE (A)
LA VARIERE (S)
CAPITAINE (V)
GAUTIER (V)
GONORDERIE (A)
MONCONTOUR
VIEUX PRESSOIR
Clos de L'ÉPINAY (V)
ROCHEVILLE (S)
SANCERRE
POUILLY-FUME
MENETOU SALON
QUINCY


SAUTEREAU (S)
André DEZAT (S)
GITTON (S)
NATTER (S)
Daniel REVERDY (S)
CREZANCY (S)
SARRY (S)
BAUDIN (PF)
CHASSEIGNES (S)
CLEF DU RECIT
ERMITAGE (MS)
Pierre MARTIN (S)
BARILLOT (PF)
BLANCHET (PF)
CAVES POUILLY (PF)
LANDRAT-GUYOLLOT (PF)
PABIOT (PF)
J.-M. ROGER (S)
PETIT (PF)
COTTAT (S)
LOUIS (S)
PICARD (S)
Thierry VERON (S)
CHAMPEAU (PF)
DAGUENEAU (S)
TOURAINE CHINON
QUINCY RUEILLY
BOUQUERRIES (Ch)
GOURON
CHAISE (T)
COMMANDERIE (Q)
CHARBONNIER (T)
MANDARD (T)
RENAUDIE (T)
TROTEREAU (Q)
LECOMTE
MONTIGNY (T)
MOELLEUX
AUBERT (V)
LA VARIÈRE (B)
GODINEAU (B)
L'ÉTÉ (CL)
ROCHETTES (CL)
HAUT PERRAYS (CL)
CHÂTEAU
DANSAULT
CREMANTS

Clos MAURICE
L'ETE
TARGE
PETITE CHAPELLE
BOUVET (S)
MUSCADET
AUTRES
MORILLEAU
POIRON-DABIN
BIDEAU-GIRAUD
DURANDIÈRE
ELGET
PLESSIS GLAIN
TOPAZE
COING SAINT-FIACRE
TOURLAUDIÈRE
HAUTE NOELLES
R de la GRANGE



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

ANJOU
SAUMUR
VOUVRAY
GAUDRELLE (V)*
FOSSE SÈCHE (S)
SANCERRE
POUILLY-FUME
MENETOU SALON
QUINCY
FOUASSIER (S)*
FOURNIER (S)
GRALL (S)*
THIROT-FOURNIER (S)
VATTAN (S)*
BONNARD (PF)
TOURAINE CHINON
QUINCY RUEILLY
MOELLEUX

(LEBLOIS (M)*)
FONTAINERIE (V)
CREMANTS
PETIT CLOCHER*
MUSCADET
AUTRES
COGNETTES*
ESPÈRANCE*

TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

ANJOU
SAUMUR
VOUVRAY
(PASSAVANT*)
SANCERRE
POUILLY-FUME
MENETOU SALON
QUINCY
MILLET (S)*
(CR.-ST-LAURENT (S))
TOURAINE CHINON
QUINCY RUEILLY
MOELLEUX
GAUTHIER-LHOMME (V)*
CREMANTS
AMANDIERS (S)
MUSCADET
AUTRES

GARNIERE*

> Nos coups de cœur de la semaine

Château des MOINES


Une exploitation familiale depuis plusieurs générations de 20 ha dont 1,30 ha en Bordeaux. Travail traditionnel (labour, enherbement), techniques modernes viticoles (pressoir pneumatique, thermorégulation, table de tri, vibreur...), des cépages variés (72% Merlot, 15% Cabernet-Sauvignon, 10% Cabernet franc et 3% Malbec). Pour Patrick Merle, “le 2016 est grandiose, tous les voyants sont au vert : couleur, concentration maximale due au climat, beau temps quand il le fallait, pluie quand il le fallait. D'où un magnifique niveau qualitatif joint à une quantité plus que satsfaisante.” En vente cette année : les 2013, 2014 et 2015. Voilà un superbe Lalande-de-Pomerol Prestige 2014, élevé en fûts neufs, de couleur soutenue, au nez de cassis et d’épices, aux tanins mûrs et puissants à la fois, bien ferme, de bouche harmonieuse où dominent le poivre et la prune. “Millésime 2014 : là, tout y est, nous dit Patrick Merle, volume, structure, fruité, concentration, un bon millésime de garde.” Un vin de belle évolution, en effet, comme en atteste ce 2010, charpenté, qui sent la framboise cuite, le musc et la cannelle, un vin de bouche riche et fondue à la fois, d’une belle intensité, associant structure et finesse. La cuvée Tradition 2014 est un vin très représentatif du millésime, au nez comme en bouche (griotte, cannelle, sous-bois...), ample, avec une matière soyeuse, parfait sur des magrets grillés ou un navarin de mouton jardinier.

Jean Darnajou et Patrick Merle
Lieu-dit Musset
33500 Lalande-de-Pomerol
Téléphone :05 57 51 40 41
Télécopie :05 57 25 04 21
Email : contact@chateaudesmoines.com
Site personnel : www.chateaudesmoines.com

Jean-Paul PAQUET & Fils


Domaine de 18 ha, dont le vignoble s’étend sur de petites collines orientées est-sud- est (200 à 300 m d’altitude). “Aussi loin que je me souvienne, précise Jean- Paul Paquet, la vigne a toujours fait partie de mon univers. Le jeudi, je rejoignais mon père dans les vignes. J'adorais la période des ven- danges. Je suis fier, d'avoir transmis ma passion pour la vigne et le vin à notre fils Yannick qui nous a rejoints après avoir terminé ses études en viticulture et œnologie.” Fidèle à lui-même, un remarquable Pouilly-Fuissé Domaine de Fussiacus 2015, provenant de vieilles vignes, très bien élevé en fûts de chêne durant 10 mois, d’une belle rondeur, aux connotations de fleurs blanches et d’amande, de bouche racée, à prévoir avec des papillottes de truite aux champignons des bois ou une terrine de volaille en gelée. Le 2014, aux senteurs de fruits mûrs, de robe jaune pâle aux reflets d’or, d’une finale très séduisante. Le 2013 dégage une bouche très parfumée aux nuances florales, un vin savoureux, qui allie vivacité et rondeur. Le 2012 dégage un nez subtil où se retrouvent les fleurs et les fruits secs, un vin dense, bien persistant et typé. Le Pouilly-Fuissé Domaine de Fussiacus Vers Cras 2014 est excellent, de robe dorée, tout en persistance aromatique, alliant finesse et suavité, aux notes d’amande fraîche et de pêche blanche. Le Pouilly-Fuissé Domaine Château de Chaintre 2014, élevage en cuves Inox et 10% en fûts de chêne, a des notes de rose et d’aubépine, un vin de bouche délicate, comme le Pouilly-Fuissé Domaine les Vieux Murs 2014, de jolie robe dorée, est très bien élevé, riche et fin à la fois, marqué par des senteurs de fruits frais. Joli Mâcon-Chaintré́ Domaine Château de Chaintre 2014, de bouche subtile et puissante, le Pouilly-Vinzelles 2014, Chardonnay sur sols argilo-calcaires, franc, floral, très abordable, et le Saint-Véran 2014 (élevage à 70% en cuves Inox et à 30% en foudres de bois), toujours frais et suave à la fois, très plaisant sur une salade de cèpe ou des salsifis persillés.


Domaine de Fussiacus - Les Mollards
71960 Fuissé
Téléphone :03 85 27 01 06
Télécopie :03 85 27 01 07
Email : fussiacus@wanadoo.fr
Site personnel : www.fussiacus.com

Domaine Bel Avenir


Incontestablement au sommet. L'authenticité de ce domaine réside dans le fait qu'il a toujours appartenu à la même famille depuis trois générations. C'est en 1920 que Jean Dardanelli arrive en France et travaille pour le compte du Château du Thil à Vauxrenard. En 1961, Albert Dardanelli, après avoir travaillé avec son père, décide de s'installer et quitte le village du Rhône pour rejoindre le Beaujolais en Sâone-et-Loire. En 1986, Alain s'installe à son compte, à la suite de son père, et agrandit le domaine. C'est en 2003, qu'Alain et son épouse Cécile acquièrent une parcelle de Moulin à Vent. En 2005, ce sera l'arrivée d'un Morgon Charmes et d'un Régnié. En 2007, et après ces années de labeur, arrivent trois nouvelles appellations : Beaujolais La Chapelle Blanc, Bourgogne Blanc, Bourgogne rouge. Puis, c’est l'occasion de présenter les Saint-Amour et Juliénas Les Capitans. Pour Cécile Dardanelli, “le 2016 est une année chaotique, du fait des aléas climatiques qui ont perturbé le vignoble, mais, par sa fraîcheur, sa complexité aromatique, sa concentration en alcool, il n'aura pas à rougir du 2015.” En vente en 2017, uniquement des 2015 qui sont, pour elle, un millésime d'exception. Sa fille Laura vient d'intégrer le domaine et a produit la cuvée 2016. Elle a aussi acquis des vignes en Moulin à Vent. 2017 sera donc l'année des femmes pour la famille Dardanelli. Très typé, voilà bien, en effet, un superbe Moulin-à-Vent Élodie 2015, un vin étoffé qui dégage ce nez puissant et persistant de fruits rouges macérés, riche en couleur, d’une jolie concentration d'arômes, de bouche complexe, racé. Excellent Morgon Les Charmes 2014, aux tanins très équilibrés et harmonieux, aux arômes de fraise des bois et de mûre, un vin qui emplit bien la bouche, avec ces nuances de poivre et de prune, d’une belle ampleur. Le Régnié 2015 est de couleur profonde, au nez puissant et persistant de framboise et de cerise noire, un vin harmonieux, que l’on peut déboucher avec un paleron de bœuf mijoté ou une terrine de gibier. Leur Fleurie, où dominent la groseille et les épices, tout en complexité aromatique, avec des tanins ronds, de bouche à la fois puissante et ronde, tout en délicatesse. Il y a aussi ce Saint-Amour Laura, aux notes de sous-bois et de fruits cuits, et le Juliénas Les Capitans 2015, aux nuances de fruits des bois et de fruits à noyau, est légèrement épicé, savoureux.

Alain et Cécile Dardanelli
1 087, Bel Avenir
71570 La Chapelle-de-Guinchay
Téléphone :03 85 36 75 02
Télécopie :03 85 33 86 91
Email : domaine.bel.avenir@wanadoo.fr
Site personnel : www.domaine-bel-avenir.com

DOMAINE MARTINOLLE-GASPARETS


Une petite propriété familiale de moins de 10 ha située depuis de plusieurs générations dans le minuscule Hameau de Gasparets au plus profond des Corbières. Pierre Martinolle (85 ans) aidé régulièrement par ses enfants Jean-Pierre et Françoise, y réalise de manière artisanale et biologique depuis de nombreuses décennies des vins authentiques et exceptionnels dans le respect des traditions qui lui ont été transmises. Sols arides d’origine secondaire et tertiaire avec affleurement de calcaires dolomitiques et grès, exposition ensoleillée des Corbières (et Corbières-Boutenac), balayée par le Cers (un vent du Nord froid, violent et protecteur) et le Marin (en provenance de la mer Méditerranée) qui amène sa douce et chaude humidité. Vinification artisanale traditionnelle et biologique en cuves ciments centenaires pour les rouges, en cuves Inox pour les blancs et rosés. Elevage et vieillissement en cuves Inox et partiellement en fût de chêne pour les Corbières-Boutenac. Les rosés sont réalisés par saignée et/ou pressurage direct à température contrôlée. Les blancs sont réalisés par pressurage direct à froid. On se fait plaisir avec ce remarquable Corbières Boutenac fût de chêne Bio 2014, typé, de couleur intense, avec des tanins très présents, d’une structure soutenue, très charnu, avec ces nuances de fruits noirs confiturés, de cuir, de sous-bois. Le Corbières Boutenac fût de chêne Bio 2013, aux senteurs de cassis et de fraise des bois, mêlant couleur et matière, d’une jolie finale épicée, est un vin parfait avec un civet de lapin ou une marmite d'agneau aux croûtons. Le Corbières rouge Bio 2014, de belle couleur rubis, riche et fruité, velouté, au nez dominé par les épices et les petits fruits rouges à noyau, tout en bouche, comme ce Corbières rouge Bio 2015, d’un beau pourpre profond, avec des arômes de fruits noirs mûrs, de violette, légèrement épicé, de bouche mûre, de très bonne base tannique, à ouvrir sur un lapin caramélisé aux épices ou un hachis parmentier. Excellent Corbières blanc Bio 2015, Rolle et Bourboulenc, tout en finesse, fruité au nez comme en bouche (agrumes, narcisse), alliant rondeur et persistance, tout en séduction comme le Corbières Bio rosé 2016, franc et frais qui sent la rose et la poire. ll y a aussi cet IGP Viognier blanc Bio 2016, ample et parfumé, conjuguant finesse et structure, aux notes de fleurs blanches et de citronnelle, tout en bouche ou cet IGP Syrah rouge Bio 2015 (Le Sang des Pierres) tout en rondeur et fraicheur « Nous nous considérons comme des Artisans-Vignerons, nous produisons uniquement de petites cuvées parfois moins de 1000 bouteilles. Depuis des décennies, nous nous sentons concernés par l’écosystème et par une viticulture et une façon de faire nos vins qui soit raisonnée et raisonnable. Nos vins sont biologiques avec des limitations des intrants. »


27, avenue Frédéric Mistral
11200 Lézignan-Corbières
Téléphone :04 34 27 57 61 et 06 11 42 09 88
Email : pierre.martinolle@domaine-martinolle.com
Site : domainemartinollegasparets
Site personnel : www.domaine-martinolle.com


> Nos dégustations de la semaine

Château CERTAN de MAY de CERTAN


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. “Nous cultivons en Terras Vitis, nous explique Jean-Luc Barreau, donc de façon très raisonnée et parcimonieuse, nous avons d’ailleurs beaucoup d’insectes dans le vignoble. Nous avons la volonté de préserver ce patrimoine et de le faire perdurer. Je suis très concerné par la culture bio, cela fait déjà 12 ans que nous sommes certifiés Terra Vitis avec un cahier des charges à respecter. Il faut parfois jongler et accepter de faire tomber quelques grains, l’exposition des vignes... plusieurs paramètres ont joué en notre faveur. Depuis 20 ans, nous avons tous les moyens pour mieux maîtriser nos vignes et il faut être raisonnable sur les rendements, c’est fondamental pour la qualité des Vins. Tout se joue avec l’équilibre par pied de vigne: dimension des grappes, vendanges vertes, état sanitaire, aération pour éviter les maladies... Il faut savoir prendre les bonnes décisions et réagir vite. Je travaille avec passion en pratiquant une politique volontariste de qualité. Pour moi, ce qui importe dans le vin, c’est le fruit, le bois booste un peu le vin mais c’est le fruit qui prime. Nous allons refaire le cuvier à Pomerol car je souhaite avoir l’infrastructure pour faire du parcellaire, j’ai fait faire des recherches sur le sous-sol (carottage de 1,5 m) de chaque parcelle de Certan de May par la Chambre d’Agriculture. C’est surprenant, il y a des graves tellement compactes que les racines ont du mal à descendre.
Je travaille de la même façon sur les autres vignobles, vendanges vertes, récolte à la main, tables de tri, je fais des vinifications un peu plus modernes que pour le Pomerol mais je limite les rendements, toujours au-dessous de ceux fixés par l’appellation. Depuis quelques années, nous avons des vendanges séquencées en fonction du suivi du vignoble, de la maturité des parcelles, on ne vendange plus les Merlots en une seule fois, on passe au moins quatre fois pour ne ramasser que les grains murs. Heureusement, je fais de nombreux prélèvements quatre semaines avant les vendanges, j’ai ainsi déterminé le moment propice pour vendanger. Je veille sur mes vignes avec amour, j’y suis constamment, et c’est ce qui a fait la différence.”
Sur place, superbe verticale, millésimes 2015 à 2005. On débute avec ce formidable Pomerol 2015, au nez dominé par les fruits rouges à noyau et des notes de fumé, ample, racé et volumineux, avec, en bouche, des connotations de cannelle et de petits fruits rouges macérés (fraise, myrtille), complexe et savoureux, de grande évolution. Le 2014, avec ces notes de fruits mûrs (cerise noire, myrtille), et de réglisse, est très structuré en bouche, puissant mais tout en élégance, parfumé au palais. “En 2014, précise Jean-Luc Barreau, le vin présente des arômes de fruits croquants, une belle persistance aromatique. C’est un vin complexe, structuré, qu’il faudra attendre.” 
Le 2013 est réussi, plus léger, certes, de belle teinte rouge intense, au nez marqué par des arômes de mûre et de réglisse, un vin ample (plus de Cabernet), persistant en bouche. “C’est un vin plaisir, d’une jolie couleur foncée, avec une belle fraîcheur aromatique. Je suis très satisfait de la qualité du 2013, un millésime de vigneron, il n’était pas facile, mais relever des défis, cela fait partie de notre métier !”
Le 2012 se goûte particulièrement bien, d’un joli pourpre foncé, un vin solide, complexe et corsé, avec ces notes subtiles de cerise et de pruneau confits, typé. Le 2011 est fin, de très belle robe d’un grenat profond, aux arômes de fruits rouges avec des notes fumées subtiles, parfait sur une omelette aux truffes ou un sauté de veau et de rognon à la crème.
Splendide 2010, d’une belle complexité aromatique fruité et élégant, bouche croquante, beaucoup de chair, un vin concentré en matière, aux tanins puissants et mûrs à la fois, très parfumé, dense et savoureux.
Formidable 2009, à la fois puissant et velouté, concentré et parfumé, aux connotations typiques de mûre et de sous-bois, de belle structure, de couleur grenat intense, distingué, aux nuances de cerise confite et d’humus en finale, un vin d’un grand équilibre, de garde. Le 2008, plus fermé, est bien représentatif de ce millésime classique bordelais, ferme, solide, de belle structure, encore jeune.
Très beau 2007, intense, d’une grande élégance, de couleur grenat, avec des notes subtiles de griotte, de truffe et de violette, un vin complexe et très persistant au palais. Superbe 2006, qui commence à peine à se dévoiler (les grands Vins demandent de la patience), riche en arômes, d’une belle structure avec beaucoup d’élégance, aux notes de fruits macérés et d’humus, très équilibré au nez comme en bouche, avec beaucoup de volume, qu’il faut prévoir avec une cuisine relevée comme un civet de lièvre ou un tournedos Rossini.
Exceptionnel 2005, dense, remarquable, de robe intense, de bouche persistante avec ces notes de kirsch, de cuir et de myrtille, d’une belle complexité, un très grand vin, très élégant, de garde. Mêmes propriétaires que le Lussac-Saint-­Émilion Château Poitou.

Odette, Jean-Luc, Patrick, et Isabelle Barreau

33500 Pomerol
Tél. : 05 57 51 41 53
Fax : 05 57 51 88 51
Email : chateau.certan-de-may@wanadoo.fr


Vincent RENOIR


L’exploitation familiale travaille la vigne et le vin depuis 4 générations. Transmis de père en fils, le savoir-faire et la passion leurs permettent d’élaborer des vins propres à leurs personnalités.
On y propose ce Champagne brut Zéro Grand Cru, 50% Pinot Noir et 50% Chardonnay, sans dosage, de la vendange 2009, avec des arômes discrètement minéraux, un vin frais et équilibré, de bouche légèrement citronnée, beaucoup d’élégance.
Le rosé Grand Cru, assemblage de Chardonnay et de Verzy rouge, avec cette suavité en bouche caractéristique, de belle robe, au nez de petits fruits rouges et de violette, de mousse fine, est vraiment excellent.
Le Millésime 2007 Grand Cru, assemblage de tête de cuvée 70% Chardonnay et 30% Pinot Noir, cuvée élaborée uniquement quand l’année est jugée comme exceptionnelle, est savoureux, de belle robe, au nez de petits fruits jaunes, de lis et d’amande, ferme et suave, vineux et très fin à la fois, est un beau Champagne tout en harmonie avec des nuances de fruits confits. Joli brut Tradition Grand Cru, 50% Pinot Noir et 50% Chardonnay, classique et bien équilibré, de bouche bien fruitée, très harmonieux, tout en bouche, puissant, d’une grande fraîcheur au palais, une cuvée d’une jolie complexité aromatique (brioche, pêche).

19, rue de la Gare
51380 Verzy
Tél. : 03 26 97 95 59
www.champagne-renoir.com


Château de ROUSSE


Une réussite, son Jurançon cuvée Séduction 2011, 100% Petit Manseng, fermentations en fûts de chêne, l'élevage sur lies dure 16 mois avec 1/4 de fûts neufs, onctueux et persistant, aux notes florales complexes (rose, acacia…), fondu en bouche avec cette touche de brioche, de garde, naturellement. Le 2010 est velouté, de belle couleur, au nez riche et bien présent dominé par des notes d'agrumes très mûrs et de pain grillé, tout en nuances. Goûtez le Jurançon cuvée Quatuor 2009 (50% de Petit et Gros Manseng, 50% de Petit et Gros Courbu, d'où le nom), obtenu par passerillage, fermentations en fûts de chêne, élevage sur lies de 8 mois, de robe claire, avec cette ampleur florale doublée de nuances fruitées, savoureux, complexe et ample en finale (15 à 24€ environ). Excellent Jurançon sec 2011, floral, frais et puissant à la fois en bouche, d'une très bonne persistance aromatique, vraiment réussi, à prévoir sur des asperges au magret de canard fumé. Hésiter serait donc une erreur.

Marc Labat
La Chapelle-de-Rousse
64110 Jurançon
Tél. : 05 59 21 75 08
Fax : 05 59 21 76 54
Email : chateauderousse@wanadoo.fr



> Les précédentes éditions

Edition du 05/12/2017
Edition du 28/11/2017
Edition du 21/11/2017
Edition du 14/11/2017
Edition du 07/11/2017
Edition du 31/10/2017
Edition du 24/10/2017
Edition du 17/10/2017
Edition du 10/10/2017
Edition du 03/10/2017
Edition du 26/09/2017
Edition du 19/09/2017
Edition du 12/09/2017
Edition du 05/09/2017
Edition du 29/08/2017
Edition du 22/08/2017
Edition du 15/08/2017
Edition du 08/08/2017
Edition du 01/08/2017
Edition du 25/07/2017
Edition du 18/07/2017
Edition du 11/07/2017
Edition du 04/07/2017
Edition du 27/06/2017
Edition du 20/06/2017
Edition du 13/06/2017
Edition du 06/06/2017
Edition du 30/05/2017
Edition du 23/05/2017
Edition du 16/05/2017
Edition du 09/05/2017
Edition du 02/05/2017
Edition du 25/04/2017
Edition du 18/04/2017
Edition du 11/04/2017
Edition du 04/04/2017
Edition du 28/03/2017
Edition du 21/03/2017
Edition du 14/03/2017
Edition du 07/03/2017
Edition du 28/02/2017
Edition du 21/02/2017
Edition du 14/02/2017
Edition du 07/02/2017
Edition du 31/01/2017
Edition du 24/01/2017
Edition du 17/01/2017
Edition du 10/01/2017
Edition du 03/01/2017
Edition du 27/12/2016
Edition du 20/12/2016
Edition du 13/12/2016
Edition du 06/12/2016
Edition du 29/11/2016
Edition du 22/11/2016
Edition du 15/11/2016
Edition du 08/11/2016
Edition du 01/11/2016
Edition du 25/10/2016
Edition du 18/10/2016
Edition du 11/10/2016
Edition du 04/10/2016
Edition du 27/09/2016
Edition du 20/09/2016
Edition du 13/09/2016
Edition du 06/09/2016
Edition du 30/08/2016
Edition du 23/08/2016
Edition du 16/08/2016
Edition du 09/08/2016
Edition du 02/08/2016
Edition du 26/07/2016
Edition du 19/07/2016
Edition du 12/07/2016
Edition du 05/07/2016
Edition du 28/06/2016
Edition du 21/06/2016
Edition du 14/06/2016
Edition du 07/06/2016
Edition du 31/05/2016

 



Domaine l'ABBE DINE


GOSSET


Château BEL AIR


Château HAUT-MACÔ


Domaine JOMAIN


Albert de MILLY


Château PENIN


Domaine de La VIEILLE


Domaine MAESTRACCI


Xavier LECONTE


Château CLOS de SARPE


Château MAZEYRES


Domaine René CACHEUX et Fils


Château PONTAC GADET


Domaine de GRANDMAISON


Domaines BUNAN


Domaine Jean-Jacques GIRARD


Château PRADEAUX


A. MARGAINE


Domaine COQUARD-LOISON-FLEUROT


Domaine LAFRAN-VEYROLLES


Château de PANIGON


Henry NATTER


Château TOULOUZE


Château D'ARRICAUD


Domaine PECH D'ANDRÉ


Château BOUSCAUT


Château HAUT-CALENS


Château PLANTIER ROSE


Mas de DAUMAS-GASSAC


Château CERTAN de MAY de CERTAN


Domaine Guy BOCARD


Château PASCAUD


Domaine de CHAMP-LONG


Michel ARNOULD et Fils



DOMAINE PIERRE GELIN


DOMAINE DE MONTS LUISANTS


CHATEAU REDORTIER


DOMAINE FRANCOIS BERTHEAU


CHATEAU FABAS


CHATEAU DE GUEYZE


SCE DU CLOS BELLEFOND


DOMAINE PIERRE MAREY ET FILS


CHAMPAGNE BOULARD-BAUQUAIRE


CHATEAU HAUT-SAINT-CLAIR


CHAMPAGNE GREMILLET


MAISON MOLLEX


CHAMPAGNE JEAUNAUX-ROBIN


CHATEAU MACQUIN



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales